Luc Bourdon sera immortalisé à Shippagan

Monuments Ste-Anne supervise le projet de la statue Luc Bourdon

Une statue de bronze à l’effigie du hockeyeur sera érigée devant le centre Rhéal-Cormier

SHIPPAGAN – Comme le Club de hockey Canadien l’a fait avec quatre de ses légendes, Shippagan immortalisera elle aussi un de ses héros avec une statue de bronze grandeur nature. 

Le deuxième anniversaire du décès du hockeyeur acadien Luc Bourdon approche à grands pas (29 mai). Déjà deux ans se sont écoulés depuis la mort tragique du défenseur des Canucks de Vancouver, décédé dans un accident de moto. Les années passent, mais les souvenirs et la mémoire du hockeyeur de Shippagan sont plus vivants que jamais.

Depuis quelques semaines, un comité formé d’Irenée Mallet (président), de Jules DeSylva (Ville de Shippagan), de Robert Boucher (oncle de Luc) et de Jean-Marc Mallet travaille à la création d’une statue de bronze grandeur nature en l’honneur de l’ancien joueur des Wildcats de Moncton.

« J’ai connu Luc tout jeune. Je suis un collectionneur de ses cartes. Pour le peu qu’il a vécu, il a accompli beaucoup de choses. Luc est un symbole pour Shippagan, comme Maurice Richard l’est pour Montréal. Je me suis dit que l’on devrait faire quelque chose pour lui rendre hommage. Ça fait déjà un an que je pense à ça », a mentionné Irenée Mallet.

« La famille de Luc a été très ouverte à l’idée. Sa mère a toujours du mal à croire que son fils aura sa propre statue de bronze », a ajouté Mallet.

La grand-maman du choix de première ronde des Canucks en 2005, Florence Boucher, est d’accord avec la création de la sculpture, même si la douleur est encore très vive.

« Ça va être dur à regarder. Ça va être dur de le voir là. Son décès est encore frais pas mal. Nous avons encore besoin de temps pour faire notre deuil », a exprimé Mme Boucher.

La statue, de 6 pi 2 po et avoisinant les 800 lb, sera située à l’entrée du Centre sportif Rhéal-Cormier. La sculpture devrait être prête d’ici trois à quatre mois. L’entreprise Monuments Ste-Anne, à Bertrand, supervisera le projet.

« Nous avons parlé à des compagnies de l’Ontario et du Québec, mais les prix étaient beaucoup trop élevés. Monuments Ste-Anne nous demandera environ 55 000 $. Nous solliciterons les différentes équipes pour lesquelles Luc a joué et les gens de la Péninsule acadienne, afin de recueillir des fonds », a expliqué le président du Comité sculpture Luc-Bourdon.

Le propriétaire de Monuments Ste-Anne, Yves Thériault, travaille au projet depuis quelques mois.

« Il fallait établir des contacts à l’extérieur, afin de négocier des prix plus bas. Nous préparons les dessins, les plans, les spectres, etc. Je vais par la suite me rendre à la fonderie, située à l’extérieur du pays, avant la coulée, pour m’assurer du produit final », a indiqué le propriétaire de l’entreprise, qui se spécialise dans la création et la restauration de monuments, de pierres tombales et de sculptures de toutes sortes.

En bref… Les personnes intéressées à donner de l’argent pour la statue de bronze Luc-Bourdon pourront le faire bientôt par le biais des différentes caisses populaires acadiennes… Luc Bourdon a disputé 36 matchs dans la LNH, inscrivant deux buts… Pendant son séjour de 41 parties avec le Moose du Manitoba de la Ligue américaine, il a totalisé 14 points, dont six filets… Il a porté les couleurs des Foreurs de Val-d’Or, des Wildcats et des Screaming Eagles du Cap-Breton dans le circuit Coutreau… Bourdon a gagné la médaille d’or deux ans de suite avec Équipe Canada Junior…

Serge Dionne
L'Acadie Nouvelle
Jeudi 13 mai 2010

Retour à la page Nouvelles